Aérogare
Acier-Terre

Maître d'Ouvrage :  Areva 

Architecte :  Omar Bembello

et Odile Vandermeeren (Cabinet Adobe)

Entreprise terre : Mouloul Amoumoune

Enduits terre : Saadou Ibrahim

Lieu :  Arlit - Niger

Technique :   Adobes et BTC non stabilisés 

Architecture :  Binôme traditionnel/industriel

Programme :  2 salles de départ et arrivée

Surface  couverte :  120 m2

Budget :  457€/m2

Synergie des acteurs à tous les niveaux

Niger, aux portes du désert. En 2012, les activités d’une grande compagnie passaient par la construction d’une aérogare. Les architectes et ingénieurs, tant du côté du maitre de l’ouvrage que du maitre d’œuvre, se sont accordés autour d’un projet innovant, alliant la terre et l’acier, tout en faisant appel aux savoir-faire des bâtisseurs locaux. Ce projet constituait un challenge tant du point de vue bioclimatique (double toiture ventilée, compacité) et technique (voûtes sans coffrage, enduits à base de gomme arabique) que du point de vue du processus intégrant les artisans de la construction en terre dans un contexte d’entreprise du BTP standardisé.  

 

Dans le cadre de son projet d'Aérogare, l'ingénieur de AREVA au Niger a fait appel à 1 groupement d'architectes : Odile Vandermeeren et Omar Bembello (Cabinet Adobe). Ces derniers lui ont proposé leur concept bioclimatique.

Le parti architectural vise 2 objectifs :

  1. le confort thermique: s'adapter au contexte environnemental et limiter les apports de chaleur

  2. le binôme acier-terre : mixer les matériaux locaux et industriels ET mixer les techniques traditionnelles et contemporaines

AEROGARE DE ARLIT2.jpg

Impact et intégration

Energie et Impact sur l’environnement 
- Une empreinte carbone réduite
- Une meilleure isolation thermique réduisant l’énergie nécessaire à la climatisation 
- Une alimentation électrique du bâtiment à l’énergie solaire


Intégration dans les territoires 
- La formation de personnel et la création d’emplois locaux 
- La valorisation et l’utilisation de matériaux locaux naturels pour la construction du bâtiment 
- Une mise en valeur des artisans et des savoir-faire locaux 
- Un concept économique reproductible pour d’autres bâtiments

Techniques et bioclimatique

- L’introduction d’une double toiture métallique sur un bâtiment en terre permet la protection contre la chaleur et contre les pluies.

- Les enduits extérieurs sont réalisés par un mélange de terre et de ciment. Les enduits intérieurs sont un mélange de terre rouge et de gomme arabique.

​- Les façades sont totalement fermées du côté Ouest, là où le soleil chauffe le plus fort.

AERAOGARE TOITURE.jpg

Synergie des acteurs

Des exigences internationales ont été satisfaites grâce au chef de projet qui a réussi à faire le pont entre les experts-artisans et les ouvriers de chantiers.

Seule la synergie des différents acteurs du projet, tant au sein de la société du Maitre de l'Ouvrage que des architectes et artisans, a rendu possible la réalisation de cet ouvrage, dans un contexte extrêmement compliqué. L'implication des ingénieurs au sein de la société commanditaire et leur conviction forte en faveur de l'innovation a permis de finaliser ce projet.

CIMG1872.JPG
Aérogare_Niger_Odile Vandermeeren et Omar Bembello
Aérogare_Niger_Odile Vandermeeren et Omar Bembello

press to zoom
photo Niger-photo Odile Vandermeeren
photo Niger-photo Odile Vandermeeren

press to zoom
Aérogare_Niger_Odile Vandermeeren et Omar Bembello
Aérogare_Niger_Odile Vandermeeren et Omar Bembello

press to zoom
Aérogare_Niger_Odile Vandermeeren et Omar Bembello
Aérogare_Niger_Odile Vandermeeren et Omar Bembello

press to zoom
1/11