Rechercher
  • Archisanat Belgique

Une cabane pour espoir et rêve

Nos cabanes invitent à repenser le monde en l’habitant légèrement. Construire une cabane serait la première étape vers un projet plus grand qui vise à réinventer des formes collectives du vivre ensemble.

Armelle Choplin


Photo : Thaina Araujo


Extrait du livre de Armelle Choplin


Une spéciale dédicace aux Bat’Acc, Chantiers participatifs Belgique, à la Frugalité(s) Heureuse(s) et Les archi.culteurs et à ArchiConstruite

Voici le paragraphe complet dont est issu l'extrait ci-haut, du livre de Armelle Choplin -


Matière grise de l’urbain - Metispresses https://www.metispresses.ch/fr/matiere-grise-de-lurbain


"Du bunker aux cabanes, vers un monde post-béton...


Une cabane pour espoir et rêve. Tout sauf du béton. Voilà ce que propose Marielle Macé (2019) dans un court essai intitulé Nos Cabanes qui invite à repenser le monde en l’habitant légèrement.


Construire une cabane serait la première étape vers un projet plus grand qui vise à réinventer des formes collectives du vivre ensemble. Macé propose de sortir de nos sociétés bunkérisées et bétonnées, qui favorisent l’individualisme, pour dresser collectivement les fondations d’une société plus digne et durable.


En Europe l’emblème de la cabane est revenu de façon lancinante lors de la crise du Covid-19 et de l’épisode du confinement.


Alors que certains collapsologues pensent qu’une «autre fin du monde est possible» (SERVIGNE2018; BARRAU 2019), des voix expriment l’envie et l’espoir de vivre dans un monde moins capitaliste et consumériste, où s’inventeraient des modes d’occupation alternatifs.


Et si le béton n’était qu’un «besoin artificiel» parmi d’autres (KEUCHEYAN 2019) ? Et s’il était possible de vivre sans lui comme le prouvent certains, à contre-courant de ces 150 tonnes de ciment coulées dans le monde chaque seconde et à contre-courant de l’hégémonie capitaliste?


Des initiatives germent autour de communautés néorurales, de coopératives urbaines et de nouvelles modalités de coprésence, qui font appel à l’urbanisme frugal et transitoire, et au faire par soi-même."









25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout